Skip to content

Les fantômes gourmands

August 12, 2006

 

Singapour croit aussi en ses Dieux : des temples Chinois aux lieux de prière hindouiste, des églises post coloniales d’inspiration britannique aux temples bouddhistes, la religion est présente partout.

 

Discrète, multiconfessionnelle, tolérante et accueillante. D’un bout à l’autre de la ville l’encens brûle mais n’enveloppe pas les mêmes Dieux.  Il nous faudra apprendre à comprendre les différents rites, les traditions, les histoires derrière des gestes, des symboles, des objets. Déjà, nous apprenons que ce mois est celui des « fantômes affamés » dans la tradition chinoise.

 

Ce mois ci, pas question de se marier, de signer de contrats importants, de voyager, de déménager ou encore de nager. Trop risqué, trop dangereux. Trop de destins funestes et d’âmes damnées dans les rues. Prenez le temps de lire ceci. Captivant isn’t it ?

 

Il y a trois jours, Louise me rappelait gentiment le matin, sur le pas de la porte alors que je l’embrassais avant de partir pour le bureau, que je devais respecter la tradition chinoise et rentrer de bonne heure le soir, avant que les fantômes reprennent possession de la ville la nuit tombée. Arrivé au bureau je partageais avec un collègue Chinois ce moment de sagesse enfantine, amusé. Yung me regarda avec un sourire en coin, m’indiquant que Louise avait…raison et qu’il fallait écouter ses conseils.

 

Singapour croit enfin à son futur. A la télé et sur écrans géants Samsung à cristaux liquides disséminés partout dans la ville, la retransmission des cérémonies du 41eme anniversaire captive l’attention de tout un peuple.

 

Dans un stade bondé, des milliers de Singapouriens, venus de tous les pays du monde, chantent l’hymne national, puis le chant de la ville et récitent enfin le serment de Singapour. «This is my life, these are my friends, we are Singaporeans ».

 

Grand messe, show coloré, comme on en voit aux Etats-Unis. C’ est le moment de se rappeler que la machine à assimilation marche a plein pour autant que vous travailliez et contribuiez à la croissance du pays. Parmi les valeurs récitées, prospérité et progrès figurent en bonne place, histoire de rappeler à tout le monde et au monde pourquoi nous sommes là. Rafraichissant et important de se souvenir parfois qu’une démocratie ne dure pas longtemps sans ces fondamentaux.

Advertisements
No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: